A l’Aise Blaise, même en Pascals, ne signifie pas qu’entrées en matière et sorties en pesanteur soient appréciées à leur juste valeur. Il faut le Savoir.

IMG_4494

En matière de fautes, les codes sont assez stricts.
Surtout si Madame chausse des lunettes en plus du 40,
Et  qu’en guise de pied de nez, lui répète en l’air et en boucle ,
Paroles et Paroles. Elle connaît la chanson.
Rien n’y fait, ni à faire, il y a forte probabilité qu’il mate les paires.
C’est louche, cette affaire lui dira-t-elle , entre quatre yeux,
Voire en double foyer, sous une autre optique.

Même blanc comme neige, c’est bonnet blanc au banc d’essai,
Soupesée du regard, détaillée sous toutes mensurations,
De la plus petite largeur du bas à la plus grande profondeur du haut,
Sans le compas dans l’œil, en somme, c’est nul, mais bien égal.
S’exprimer en laissant ses coordonnées au centre d’attraction
En dérivant l’équation de la cycloïde à un point quelconque de la courbe
N’augure pas plus du résultat, que de s’essayer au hasard de la roulette.

Plate comme mauvaise pente ou rebondie comme bonne pioche,
L’art du compliment est terrain glissant et le dérapage aisé.
Ne pas s’en faire a des ornières d’impasse, comme à l’oreille des petits creux à remplir.
En faire trop, alourdit la démarche et fait gonfler les chevilles.
Y rajouter les formes, n’est pas gagné d’avance. Toucher n’est pas jouer.
Toucher les paires et coulé par les impairs, la preuve est à l’appui.
En guise d’échantillon et sans plus de conventions, A2 c’est touché, A+, c’est coulé.
Sur première femme de plume qui passe en salons,
S’attarder sur les courbes pour enchainer sur l’ellipse,
Est équation ardue en matière d’abstraction, dans ce physique là.
Le pari est risqué en contraintes et pressions et l’extrapolation hasardeuse.
L’Angle est déterminant. A l’Aise Blaise, même en Pascals,
Ne signifie pas qu’entrées en matière et sorties en pesanteur,
Soient appréciées à leur juste valeur. Il faut le Savoir.

Pour lire d’autres Chroniques Gastropodiques, par le Menu, c’est ici.
Pour en Savoir Plus sur les étranges lois de la  Physique Métrolopolitaine, c’est là.

This slideshow requires JavaScript.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

  • Every de tout, A more included, & 2 Viel en +

    Eve ry de tout, .au propre et au figurez-vous, c'est déjà tout un lot ... de 12 bonnes raisons de tout mélanger en une suite logique ...
    1) Elle n'est pas la dernière en matière de fautes, quand les mots sont croisés ...

    2) I'm pro, c'est son métier

    3) Dans le melting pot, elle ne crache pas dans la soupe...

    4) Elle est parisienne comme tête de veau, et ne rechigne pas devant les froggies servis par des non-domestiques

    5) Elle retourne 7 fois, comme pas une autre, les langues pour celle qu'elle n'a pas encore dans la poche ...et parle comme pied dans la tongue de sa mère.

    6) Foncé, en stock dans son magasin, c'est en option ... comme clair, c'est le temps qui lui manque.

    X2) Quand ça compte, elle voit double...
    N'en jetez plus, la coupe est pleine ...Cheers

  • Valéry Schneider

    Valéry Schneider

    Une publicitaire et une desperate housewife qui a bien tourné ...la page et beaucoup d'autres clichés ...et qui en noircit pas mal, si son temps s'y prête ...Ca varie, même au beau fixe...

    View Full Profile →

%d bloggers like this: